Présentation :

Environ 15 000 personnes sont en attente d’une transplantation en France. Le Centre Hospitalier de Dunkerque s’inscrit dans la chaîne du don d’organes en participant aux prélèvements d’organes et de tissus pour les patients présentant un état de mort cérébrale ou décédés.
L’équipe, composée d’infirmières et de médecins a pour rôle l’organisation du prélèvement au sein de notre établissement, mais également d’assurer l’information sur cette activité par des actions d’information auprès du grand public et des professionnels de santé
Information + : Vous vous posez plusieurs questions sur le don d’organes et de tissus ?

Comment exprimer son choix ?

 » Tout le monde est libre de s’opposer au don d’organes et de tissus. Mais il faut le faire savoir !  »

La loi a changé !

En France, la loi indique que nous sommes tous donneurs d’organes et de tissus, sauf si nous avons exprimé de notre vivant notre refus de donner.
 » VOUS ÊTES OPPOSÉ au prélèvement d’éléments de votre corps après la mort, FAITES LE SAVOIR !  »
Depuis janvier 2017, vous pouvez faire votre demande d’inscription au registre national des refus en ligne sur le site www.registrenationaldesrefus.fr
Des prélèvements peuvent être effectués sur le corps des personnes décédées qui, de leur vivant, n’ont pas fait connaître expressément leur refus et qui, de ce fait, sont censées y avoir consenti.
Se prononcer de son vivant POUR ou CONTRE le don d’organes ou de tissus en vue d’une greffe est très important.

Si vous êtes pour le don d’organes ou de tissus en vue d’une greffe que faut-il faire ?

  • Dites-le à vos proches pour qu’ils puissent en témoigner.
  • Vous pouvez également porter sur vous une carte de donneur qui témoigne de votre volonté.

Si vous êtes contre le don d’organes ou de tissus en vue d’une greffe que faut-il faire ?

  • Dites-le à vos proches pour qu’ils puissent en témoigner.
  • Depuis janvier 2017, vous pouvez faire votre demande d’inscription au registre national des refus en ligne sur le site www.registrenationaldesrefus.fr . En effet, au moment du décès ce registre est obligatoirement consulté avant d’envisager un prélèvement. Vous pouvez à tout moment revenir sur votre décision. L’inscription est individuelle et possible dès l’âge de 13 ans.

Pour en savoir plus :

Une brochure publiée par l’Agence de Biomédecine, téléchargeable sur le site  » dondorganes.fr « , expose les enjeux du prélèvement d’organes. Elle est à votre disposition pour vous-même, vos proches ou toute personne qui vous demanderait des informations à ce sujet dans divers points d’accueil de l’hôpital ou au bureau de la coordination hospitalière de prélèvements d’organes ou en téléchargement sur ce site internet.