Logo CHD

Cardiologie

Les maladies cardiovasculaires se trouvent au centre des (r)évolutions des nouvelles approches diagnostiques et thérapeutiques introduites depuis moins de 10 ans.
· En consultation : 2e Sud (voir plan) · En hospitalisation : 2ème et 4ème Ouest (voir plan) · En hôpital de jour cardiologie : 3e Ouest (voir plan)· En Unité de Soins Intensifs Cardiovasculaires (USIC): 2e Est (voir plan) · En unité de réadaptation cardi

Secrétariat

Lundi au vendredi de 8h30 à 17h30 et le samedi de 8h30 à 12h

Horaires de visite

Autorisées en hospitalisation de 11h à 20h· Réglementée de 13h à 20h en Unité de Soins Intensifs de Cardiologie (USIC).

Ne sont pas autorisés

Les visites des enfants âgés de moins de 14 ans. Les enfants et adolescents mineurs (14 à 17ans) non accompagnés. Sont autorisés en USIC : deux visiteurs maximum à la fois.
Cardiologie secrétariat consultations
03 28 28 56 23
Secretariat Hôpital de jour Cardiologie
03 28 28 28 54 43
Hospitalisation conventionnelle 2eme étage
03 28 28 57 34
Soins intensifs cardiologiques 2eme étage
03 28 28 55 14
Hospitalisation conventionnelle 4ème étage
03 28 28 58 09
Email du secrétariat pédiatrie
Prendre rendez-vous

Présentation de l'équipe

  • Chef de pôle : Dr Abdelghani EL AZOUZI
  • Responsable du service : Dr Jean-Charles AISENFARB
  • Responsable de la Réadaptation cardiaque : Dr Hubert VODOUGNON
  • Praticiens du service :
    • Dr Nizar ABOU DAHER
    • Dr Jean-Charles AISENFARB
    • Dr Hamza BENELHADJ DJELLOUL
    • Dr Ilhem BENELHADJ DJELLOUL
    • Dr Elise DASSONVALLE (cardiologue attachée)
    • Dr Juliette DOUVRY (médecin vasculaire)
    • Dr Marie DUPRE-MINET
    • Dr Hassan GHADDAR
    • Dr Mohamed-Amine OUKILI (médecin vasculaire)
    • Dr Karine SAUTIERE (cardiologue attachée)
    • Dr Habib SYLLA
    • Dr Hubert VODOUGNON
    • Dr Steve WERQUIN
  • Cadre supérieur de santé : Pascale ROBE
  • Cadres :
    • Corinne CAPPELLE (2e est)
    • Sophie BISACARAS (2e ouest)
    • Marie SABLE (4e ouest)
    • Valérie JAY (3e ouest)

Présentation

La cardiologie est un service d’hospitalisation conventionnelle, d’hospitalisation à la semaine et de soins intensifs.

Il a pour mission d’assurer la prise en charge des adultes souffrant d’une pathologie cardio-vasculaire aiguë ou chronique.

Nos compétences médicales et nos équipements de pointe (une salle d’hémodynamique, cinq échographes, holter ECG et MAPA, scopes en hospitalisation conventionnelle, scopes aux soins intensifs, et respirateurs) permettent de vous offrir une prise en charge optimale.

L’équipe médicale et le staff paramédical assurent votre prise en charge aux urgences et votre encadrement permanent. Ils sont assistés par des kinésithérapeutes, des psychologues, et des assistants sociaux.

Le service de cardiologie a des liens très étroits avec le service de cardiologie du Centre hospitalier de Saint- Omer, l’Hôpital maritime de Zuydcoote, situés dans le même groupement hospitalier de territoire, mais aussi avec la Polyclinique de Grande-Synthe.

Les pathologies traitées

L’infarctus du myocarde

L’infarctus du myocarde est en rapport avec l’occlusion aigüe d’une artère coronaire nécessitant un transfert d’urgence vers une unité de soins intensifs cardiologiques (USIC). Considéré comme une urgence vitale, l’infarctus du myocarde nécessite que ces procédures soient réalisées dans les premières heures après l’apparition de la douleur.

L’Angine de poitrine (Angor)

L’angor se manifeste par une douleur profonde située au milieu du thorax, avec une sensation de serrement intense, angoissante. Cette douleur survient à l’effort (marche rapide, en montée, contre le vent) et impose l’arrêt. Cette douleur est la conséquence directe de la souffrance du cœur qui ne reçoit plus assez de sang en raison de rétré-cissements des artères coronaires.
Plus rarement, la douleur survient après le repas, pendant la digestion, ou au repos, la nuit. Elle peut irradier vers le bras gauche, l’avant-bras (avec parfois sensation de ser-rement au poignet), au bord externe de la main. Elle peut irradier également dans le cou, la mâchoire inférieure, parfois dans le bras droit, la nuque, le dos ou la région de l’estomac.

L’oedème aigu du poumon

L’œdème pulmonaire cardiogénique est lié à un mauvais fonctionnement du cœur ou du système circulatoire.
Toutes les maladies cardiaques peuvent avoir pour complication un œdème pulmo-naire.

L’embolie pulmonaire

L’embolie est une pathologie grave nécessitant votre hospitalisation en urgence sous surveillance en cardiologie et une thérapeutique adaptée (anti-coagulation).

La péricardite

Ces affections peuvent être bénignes ou sévères, aigües ou chroniques. Elles néces-sitent un bilan para-clinique complet (échocardiographie, biologie, scanner thoracique, IRM..).

Dans certains cas, un drainage du péricarde s’effectuera au niveau de l’unité de soins intensifs cardiologiques (USIC), ou en radiologie sous contrôle scanner voire au bloc opératoire sous anesthésie générale.

L’insuffisance cardiaque

Ces pathologies fréquentes peuvent nécessiter une hospitalisation en unité de soins in-tensifs cardiologiques (USIC), en secteur conventionnel ou en hôpital de semaine pour la mise en œuvre de thérapeutiques généralement médicamenteuses.

Les patients porteurs d’une insuffisance cardiaque peuvent également bénéficier d’une rééducation spécifique dans notre service de réadaptation cardiaque.

Les troubles du rythme

Ce diagnostic apparaît lorsque les battements ne sont plus réguliers ou lorsque leur fréquence s’accélère ou ralentit anormalement ; on parle de troubles du rythme ou arythmie cardiaque. Ils résultent d’une anomalie de l’activité électrique du cœur.

Hypertension artérielle

Plus la tension est élevée, plus le risque de maladie cardio-vasculaire est important. L’hypertension artérielle accélère la fatigue du cœur en augmentant le travail du muscle cardiaque, qui va donc grossir, devenir moins performant et s’épuiser. Elle fi-gure parmi les premiers facteurs de risque de maladies cardio-vasculaires et d’accidents vasculaires cérébraux.

Dyspnée

La dyspnée survient lorsque la demande ventilatoire (l’entrée d’oxygène et la sortie de dioxyde de carbone) du corps est plus élevée que ce que les poumons peuvent four-nir ou que le travail respiratoire est augmenté par des problèmes ou anomalies.

Claudication

La claudication intermittente, le symptôme le plus courant de la maladie artérielle pé-riphérique athéroscléreuse, résulte de la diminution du débit sanguin dans les jambes pendant l’exercice.

Les examens effectués

Coronarographies et Angioplasties coronaires H24

La coronarographie est un examen invasif ayant pour but est de rechercher des lésions ou de réaliser un bilan lésionnel dans le cadre des cardiopathies aigües ou chro-niques.

L’examen est également indiqué dans les bilans des cardiomyopathies dilatées et hypertrophiques, dans le cas de certains troubles rythmiques ventriculaires.

Les examens programmés sont réalisés au niveau de l’hôpital de semaine sur une du-rée moyenne de 24h.

Au terme de l’examen l’inventaire lésionnel coronaire complet est réalisé et permet de définir au mieux la stratégie thérapeutique :

  • Traitement médical
  • Implantation de stents coronaires
  • Chirurgie de revascularisation coronaire et/ou valvulaire.

Implantations de pacemaker

Dans certain cas l’implantation d’un stimulateur cardiaque est nécessaire pour rétablir et assurer un rythme cardiaque normal.

Si nécessaire, votre cardiologue réalisera cette intervention au sein de notre bloc opératoire.

Épreuves d’effort

Les examens sont le plus souvent réalisés lors de l’hospitalisation de jour ou en consultation programmée.

Échographies cardiaques et vasculaires

Les examens échocardiographiques sont d’une importance capitale dans le bilan de toute cardiopathie quelle qu’elle soit.

Les examens sont le plus souvent réalisés lors de l’hospitalisation ou en consultation programmée.

Rythmologie

C’est l’étude et le traitement des troubles du rythme et de la conduction cardiaque.

Le service de cardiologie du b est équipé d’un laboratoire de rythmologie permettant de vous diagnostiquer et de vous traiter.

Scanner et IRM cardiaque (renvoi direct vers le service IRM/Radiologie)

Scintigraphie myocardique et PET scanner (renvoi direct vers le service d’imagerie nucléaire).

L’Unité de Soins Intensifs Cardiologiques (USIC)

L’unité de soins intensifs cardiologiques (USIC) du Centre Hospitalier de Dunkerque permet la prise en charge d’urgence des patients souffrant de pathologies cardiaques ou pulmonaires aiguës, nécessitant des soins en urgence.

Nous disposons d’un équipement médical de pointe, du fait d’un plateau technique moderne et performant (salle de cardiologie interventionnelle, coronarographie, écho-graphie, IRM et scanner cardiaque), permettant de prendre en charge un grand nombre de pathologies cardiovasculaires 24h/24, 7j/7. La permanence et la continuité des soins sont également assurées 24h/24, 7j/7.

Ce service comprend des lits monitorés, avec une surveillance continue du rythme cardiaque et de l’état hémodynamique, et surtout un personnel dédié normé permet-tant une réactivité immédiate dans la prise en charge thérapeutique.

Les entrées se font à toute heure du jour et de la nuit, via le SAMU, la réanimation, les autres services partenaires et le service des urgences pour une prise en charge rapide et optimale des patients. Nous travaillons avec le CHU de Lille, établissement de re-cours, en cas de nécessité.

Une fois l’état du patient stabilisé, celui-ci est orienté en fonction de sa pathologie vers le service le plus adapté.

L’Unité de Réadaptation Cardiaque

La pathologie cardiovasculaire représente un problème majeur de santé publique. Les maladies cardiovasculaires constituent une pathologie chronique justifiant une prise en charge et un suivi au long cours. Ainsi suite à l’accident cardiovasculaire d’un patient, la participation à un programme de réadaptation cardiovasculaire en ambulatoire dans le service de cardiologie de l’hôpital est effectuée. Le but est d’améliorer la performance physique à l’effort et d’apporter des connaissances sur les maladies cardiovasculaires, notamment sur les soins médicaux et la prévention secondaire contre les facteurs de risques cardiovasculaires.

La poursuite des activités physiques d’endurance régulièrement et la mise en pratique des informations reçues en association du traitement médical constituent un élément important pour améliorer le pronostic de la maladie et prévenir éventuellement les re-chutes.