• Majeurs protégés

 

Tout patient admis dans l’établissement et bénéficiant d’un régime de protection (tutelle ou curatelle) est invité à le signaler auprès du personnel administratif à l’occasion de son entrée ou à le préciser au personnel soignant assurant sa prise en charge.

 

Si la personne protégée est dans l’incapacité de délivrer cette information, son tuteur est prié de se faire connaître auprès des personnels administratifs ou soignants dès qu’il a connaissance de l’admission dans l’Etablissement de la personne placée sous sa protection. Cette procédure simplifiera les formalités administratives le jour de votre entrée.

 

La personne protégée participe à la prise de décisions concernant sa santé. Elle donne son consentement libre et éclairé après avoir reçu les informations adaptées à ses facultés de discernement. Toutefois le représentant légal devra être prévenu afin de donner également son accord.

 

Le tuteur dans le cadre de la tutelle exerce conjointement le droit à l’information. En cas d’urgence ou si l’état de santé du majeur protégé rend nécessaire une intervention thérapeutique, le médecin sera en mesure de prodiguer les soins appropriés. Si le refus d’un traitement par le tuteur risque d’entraîner des conséquences graves pour la santé du majeur sous tutelle, le médecin délivre les soins indispensables.

 

Si vous êtes majeur protégé, vous avez la possibilité de désigner la personne de confiance de votre choix, au regard de votre mesure de protection.